Les résidences de la pépinière « Premiers Pas »

Makerson

Les résidences de la pépinière
« premiers pas »

En juin 2017, Le plus petit cirque du monde lance un nouveau type de dispositif d’accompagnement artistique avec La Pépinière « Premier Pas » – CircoMobiles. « Addis Abagneux » et « Antipodes Danse Lab » comptent parmi les projets développés par cette pépinière artistique d’un nouveau genre.
Découvrez ces projets et leurs participants ci-dessous ou apprenez en plus sur la pépinière « premiers pas » ici.

addis abagneux

Cyrille Musy, acrobate multifacette et danseur hip-hop à ses heures accompagnera trois acrobates éthiopiens du Fekat Circus et deux circassiens français pour un échange artistique axé sur la rencontre des techniques acrobatiques et des cultures.

Cyrille Musy, créateur de la compagnie Kiaï et membre fondateur du collectif AOC, entamera son travail de «mentoring» avec de jeunes artistes en développement. L’objectif est de les amener à la deuxième édition du «African circus art festival» en février 2018 afin de présenter un travail autour «des acrobaties». Défendant une esthétique fusionnant danse, cirque et théâtre physique, il est bien armé pour animer ce laboratoire qui verra se rencontrer des jeunes aux cultures et aux pratiques bien différentes.

Dereje Dange : est le président et le directeur artistique de Fekat Circus. Il est l’un des fondateurs et organisateurs du premier festival de cirque panafricain. 3 fois champion de gymnastique, il se spécialise en jongleries et acrobaties.

Samuel ‘Sami’ Seme : est né dans la capitale de l’Ethiopie : Addis Ababa. Professeur et membre de la compagnie Fekat Circus, il se spécialise en jongleries et acrobaties.

Kidanemariam ‘Kia’ Mulugeta : est un professeur et artiste de la compagnie Fekat Circus. Il pratique la roue cyr, les acrobaties et le rolla bolla.

Cyrille Musy : créateur de la compagnie Kiaï et l’un des membres fondateurs du collectif AOC. Très tôt, il se passionne pour les arts martiaux, l’acrobatie, le trampoline et la danse hip-hop. Autant de disciplines explosives, à haute tension où se libèrent énergie vitale et créativité des formes, au service d’une esthétique fusionnant danse, cirque et théâtre physique.

Julie Tavert : Après la gymnastique, les arts appliqués et le design d’espace, Julie a choisi le cirque pour s’exprimer et l’acrobatie pour devenir danseuse. Formée au Cnac en acrobatie au sol, elle poursuite depuis 2010, l’envie de faire de son outil circassien un vocabulaire d’expression et travaille dans ce sens avec différents projets et compagnies, mêlant cirque, théâtre et danse.Elle travaille actuellement sur une création collective d’acrobate au féminin

Thomas Thanasi : découvre le cirque à l’Académie Fratellini et décide de poursuivre sa pratique au Plus Petit Cirque du Monde. Il intègre l’Ecole Nationale des arts du cirque de Rosny sous Bois et le cursus au Cnac de Châlons-en-Champagne. Il monte un collectif de portés acrobatiques et explore désormais son univers personnel à travers sa nouvelle spécialité, le trampoline.

Jonathan
antipodes danse-lab

Dans le cadre du lancement de la pépinière «Premiers Pas», Mehdi Ouachek (Cie Art Move Concept) animera une résidence danse pendant le festival Hip Cirq.

En résidence à la scène nationale de Sceaux – Théâtre des Gémeaux en tant qu’artiste associé pour une durée de trois ans Mehdi Ouachek prendra sous son aile le temps d’une résidence, quatre danseurs venus de la Grande Caraïbe. Connu pour ses collaborations éclectiques aux quatre coins du monde (Opéra de Pékin, Ballet National de Florence…) et son style qui mêle au hip-hop, arts du cirque, mime et danse contemporaine..il transmettra son expérience et ses techniques aux danseurs repérés par la Compagnie Metis’Gwa, partenaire guadeloupéen du plus petit cirque du monde. Dotés de styles et d’influences diverses il tentera de créer un langage corporel commun à ce groupe définitivement international.
Julien Kanor, Jonathan Colombo et François Makerson (Cie Metis’Gwa) présenteront des extraits de leur travail personnel le samedi 17 juin lors du cabaret-résidence puis leur travail en résidence pour la grande soirée 25 ans de PPCM

Mehdi Ouachek : La cie Art Move Concept est née en 2009, créée par Mehdi Ouachek après que son parcours artistique l’ait conduit du Ballet National de Florence à l’Opéra de Pékin, de Madonna à Kamel Ouali et à Street Dance 2 !
Aujourd’hui cet acteur de la scène hip hop abstract mondiale, poursuit son cheminement créatif entouré d’artistes interprètes aux palmarès considérables, acquis à l’abstract hip hop.

Jonathan Colombo : Jonathan a grandi aux sons des cultures depuis l’âge de 8 ans. C’est dans son quartier de Chanzy à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) qu’il a connu son premier groupe de Newstyle. La danse était pour lui un partage « naturel » né de vibrations personnelles.  Imprégné d’une soif d’apprendre et d’une forte curiosité, Jonathan multiplie les expériences et donne une nouvelle dimension à son aventure artistique en intégrant l’équipe artistique de Métis’Gwa et en s’ouvrant aux pratiques acrobatiques.

Julien Kanor : D’origine Guadeloupéenne et Martiniquaise, Julien Kanor découvre très tôt son goût pour la danse : Zouk, et Compa bercent ses jeunes années avant de se tourner vers d’autres styles. Son style unique, emprunt de sensibilité et ouvert aux différentes pratiques artistiques amène Julien Kanor à faire son entrée en 2017 au sein de la Compagnie conventionnée Métis’Gwa et à intégrer le projet Antipodes, Cirque et Danse.

François Makerson : s’est consacré entièrement à la danse à partir de 2005 grâce à l’octroi d’une bourse de l’Artcho Danse attribuée aux meilleurs danseurs d’Haïti. Il s’est alors nourri d’esthétiques chorégraphiques variées. Il est repéré par la compagnie Métis’Gwa en 2013, il y impose son style, sa marque et son charisme.

Aimée Catry
Depuis toujours, Aimée dessine sa vie en acrobaties. Elle commence avec la Gymnastique Artistique Féminine puis après la découverte de la pole danse, elle intègre l’Ecole des Arts Chinois du Spectacle (EACS). En 2015, elle devient intervenante en pratiques acrobatiques au sein de l’association Métis’Gwa, et intègre la formation en cirque et pratiques artistiques et solidaires réalisée par le réseau européen CARAVAN. Une passion qui l’amène à continuer sa démarche au sein de la compagnie Métis’Gwa Danse et cirque, où sa spécialité répond à la ligne artistique innovante de cette compagnie au sein des territoires des Outremer. »