Borderless – 18-23 septembre

Borderless
Seb et Blanca

G

Entre deux résidences sur le projet Kafka dans les villes, Seb et Blanca reviennent au PPCM cette fois dans le cadre de la pépinière « premier pas » pour travailler sur leur premier projet de création « Borderless ».

play borderless
Sébastien Davis-Van Gelder : 

Né à Puerto Rico d’une mère française et d’un père américain, Sébastien se retrouve complètement perdu à Chicago après 18 ans entre la banlieue de Washington D.C., l’Amérique Latine et la France.

Après avoir étudié l’anthropologie socio-culturelle à l’Université de Chicago et œuvré en tant que travailleur social pendant deux ans, le Franco-Américain rend visite à sa famille maternelle. Il découvre le cirque et en tombe amoureux. Fasciné par le cirque contemporain, les circassiens, mais surtout les portés et le corps humain dans toutes ses nuances et possibilités, il décide de se consacrer entièrement aux arts du cirque.

Il débute les portés acrobatiques en 2013 à l’Ecole nationale des arts du cirque de Rosny-sous-Bois (Enacr) où il rencontre une petite mexicaine qui rêve de voler. Son nom : Blanca Ivonne Franco. Une Mexicaine et un Américain qui se retrouvent par hasard en France pour faire du cirque ensemble, tout cela ne pouvait pas être qu’une simple coïncidence.

Il passe les prochaines années à découvrir les arts performatifs, le monde du cirque européen. Puis il continue à balancer cette guerrière dans l’air. Elle aussi le porte (et le supporte) : ils se rattrapent de plus en plus souvent.

Blanca Franco :

est née le 30 Juillet 1989 à Chihuahua, (Etat de Chihuahua / Mexique) où elle découvre sa passion pour le mouvement corporel avec la capoeira. Elle s’oriente vers une licence de communication sociale et déménage à Monterrey afin de poursuivre ses études, et rapidement elle se rend compte que ce sont les arts scéniques qui la font rêver.

En 2010, elle découvre le cirque comme profession et décide de partir à Barcelone pour commencer une formation des arts du cirque à l’école Rogelio Rivel où elle découvre le main à main, sa nouvelle passion. Mais elle ne peut pas pratiquer, faute de partenaire.

En 2012, elle poursuit sa formation à l’Ecole nationale des arts du cirque de Rosny-sous-Bois (Enacr). Une belle surprise se présente avec Sébastien Davis Van-Gelder. Un franco-américain passionné par les portés qui cherche lui aussi à débuter le main à main. Ils débutent une vraie relation qui se construit et se renforce et décident de poursuivre ensemble leur formation au Centre national des arts du cirque (Cnac) de Châlons-en-Champagne. Pourquoi ? Pour faire grandir et partager le désir de porter et d’être porté(e) par l’autre, sans aucune règle, juste le plaisir.