Secteur social

secteur social1

Membre fondateur du réseau CARAVAN circus network, le plus petit cirque du monde est un acteur engagé depuis ses débuts dans le cirque social.

Approche d’intervention novatrice née dans les années 1980, le cirque social permet de travailler sur la conscience corporelle, l’estime de soi, le respect de l’autre, l’ouverture, le rapport au groupe. Il s’adresse à des populations dont la situation sociale et personnelle est marquée par la précarité.

Dans cette démarche, le plus petit cirque du monde organise dans son quartier plusieurs activités visant à recréer du lien social : les « Dimanches au Cirque » permettent aux familles de se retrouver une fois par mois autour d’une activité conviviale et fédératrice quand les « Mardis Quartier » offrent un espace d’expression aux jeunes des cités avoisinantes.

S’appuyant sur ses projets menés avec des maisons d’arrêt ou des établissements accueillant des publics en situation de handicap, l’association dispose d’une expertise reconnue qui l’autorise à former des intervenants en cirque social dans le monde entier.

cirque adapté3

Dans sa démarche sociale, le plus petit cirque du monde a développé une expertise dans le cirque adapté. Ainsi des ateliers pour les personnes en situation de handicap sont proposés pour des groupes d’enfants ou adultes, qui, du fait de divers handicaps, se trouvent dans l’incapacité de s’engager dans une activité de loisirs de façon autonome.
La pratique des arts du cirque est l’occasion de développer la motricité, la coordination, la synchronisation des mouvements, la latéralisation, la capacité respiratoire, l’ambidextrie et bien d’autres compétences du corps. Le cirque adapté, se définit comme un outil au service d’un projet éducatif, thérapeutique ou pédagogique.

Ces projets naissent de la demande de structures ou institutions accueillant un public en situation de handicap. Portés par des animateurs, psychomotriciens, éducateurs ou des thérapeutes, ils visent généralement à proposer une activité ludique qui contribue au développement des participants.

Le plus petit cirque du monde adhère à la Fédération Française des Ecole de Cirque qui préconise un taux d’encadrement d’un intervenant cirque pour 8 participants. Le nombre de participants à l’atelier est défini en accord avec la structure organisatrice afin de respecter au mieux leurs besoins spécifiques.

Un ou plusieurs accompagnants de la structure partenaire participent également aux ateliers. Leur rôle est défini en équipe en fonction de leur nombre mais aussi des besoins du groupe et du suivi de l’action dans la structure organisatrice.

Ils restent quoi qu’il arrive les référents de leur groupe : ce sont eux qui connaissent le public et sont le mieux à même de gérer des situations délicates. L’intervenant cirque ne se substitue en aucun cas à un thérapeute. Nous recommandons lorsque cela est possible que ce soient toujours les mêmes accompagnateurs qui suivent le groupe.