Compagnie Colokolo – Du 8 au 12 janvier

Le Facteur
Compagnie Colokolo

Après avoir cassé la baraque en ouverture des journées du patrimoine, la joyeuse bande de Colokolo est de retour au PPCM !

Le collectif marocain revient travailler sur « le facteur », troisième création survitaminée et foutraque qui mêle allègrement musique live, cirque et théâtre.

Entre gags potaches et prouesses de cirque, les quatre interprètes – tous plus épatants les uns que les autres – se jouent des pesanteurs administratives autant qu’ils s’amusent des  différences entre Nord et Sud, Europe et Afrique, jeunes et vieux, tradition et modernité… Un moment de cirque plein de poésie qui redonnerait le sourire au plus blasé des postiers !

Colokolo est né au Maroc en 2013 de l’association de 8 circassiens aux pratiques pluridisciplinaires (bascule, mât chinois, jonglage, manipulation d’objets, musique…). Cette joyeuse bande, qui considère que le cirque est “l’affaire de tous” milite pour la reconnaissance de sa discipline au Maroc.

Voir le dossier artistique

Crédits photo : Le Nashi

Sortie de résidence Le Facteur - Colokolo : Evenement complet !

Vendredi 12 janvier - 19h
gratuit sur réservation - tout public

Campagne de crowdfunding Colokolo : evenement terminé

Le plus petit cirque du monde soutient la jeune création et lance une campagne de crowdfunding pour accompagner le collectif Colokolo…

Si le Plus Petit Cirque du Monde a trouvé les moyens et les partenaires pour les accueillir une première fois en septembre, nous avons besoin de vous pour continuer à les soutenir. La compagnie n’a plus de locaux au Maroc et se retrouve donc sans lieu de répétition ni de stockage pour une partie de ses équipements. Par ailleurs, la compagnie a dû engager des frais pour la rénovation de leur agrès principal : la bascule.

Ainsi, malgré leur implication en tant que pédagogue dans les écoles marocaines, les revenus de la compagnie ne permettent pas de couvrir ces dépenses auxquelles s’ajoutent le paiement des artistes et de leur metteur en scène.

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

ÉVÉNEMENT TERMINE 

L'équipe

Création collective de la compagnie Colokolo

Yassine Elihtirassi Administration :
Yassine a collaboré avec le festival Awaln’Art (Rencontres Internationales des Arts en Places Publiques) à Marrakech en tant qu’assistant à la production. En 2013, il intègre l’équipe de Karwan (Marseille) pour une mission de médiateur culturel sur le projet Franco-marocain Azalai parade extraordinaire. C’est durant cette collaboration qu’il fait la rencontre des futurs membres de la cie Colokolo des arts de la rue qu’ils fondent ensemble fin 2013 à Casablanca. Installé aux anciens abattoirs, Colokolo propose ateliers, résidences, spectacles et organise le festival Ftw’Art, fenêtre ouverte sur la jeune création marocaine circassienne.

Hassan Bouchontouf : mât chinois, danse et bascule :
Après une formation à l’école nationale de cirque Shems’y, il part en voyage pour se forger une expérience dans le monde du spectacle vivant. Il fait une tournée avec la cie Trafic de styles et travaille dans plusieurs cirques en Asie. De retour au pays, grâce à son talent et son sérieux, il a été appelé par ses collègues à rejoindre Colokolo en 2014.

Smail Boudarine : musicien et régie son
Guitariste et musicien au sein de plusieurs groupes amateurs de rock au Maroc, Smail Boudarine avait acquis une expérience sur scène qui lui a permit de rencontrer des compagnies de danse et de cirque avec lesquelles il a collaboré pour assurer la régie son et la création musicale de leurs spectacles.

Mohammed Ammar : mât chinois et bascule :
Mohammed Ammar a fait de sa passion, le cirque, son métier. Formé à l’école nationale de cirque Shems’y, il a choisi de se spécialiser en techniques du mât chinois. Sa créativité l’a poussé à se perfectionner dans d’autres disciplines comme la bascule, portés et la manipulation d’objets.

Bader El laouz : jonglage :
Il intègre l’école nationale de cirque Shems’y à l’âge de 8 ans. Au fil des années il acquière une formation pluridisciplinaire dans le domaine du spectacle vivant. Sa passion pour le cirque l’amène d’une aventure à une autre avec des cies comme Trafics de styles ou à l’académie Fratellini où il a fait un an de formation. De retour au Maroc, il rejoint ses collègues pour fonder la cie Colokolo des arts de la rue.

Badreddine Haoutar : Manipulation d’objet et beat box
Après des études académiques et de performances de rue, il décide d’intégrer l’école nationale de cirque Shems’y et obtint son diplôme en 2013. Passionné par le voyage et la rencontre de l’Autre, il commence sa carrière solo dans plusieurs projets artistiques au Maroc et à l’étranger, tout en travaillant sur son objectif : créer une compagnie de nouveau cirque.

Production : Cie Colokolo
Co-production : Le plus petit cirque du monde
Soutiens : service de coopération et d’action culturelle, Institut français du Maroc
Aide à la résidence : Nil obstrat centre de création artistique et technique / Fondation Touria et Abdelaziz Tazi / École Nationale de Cirque Shems’y.

Retour en images sur la première résidence